Le collaboratif ne repose pas forcément sur du numérique.

logo-article-4-copy-1« Article 4 », un projet pilote cambodgien de réinsertion pour les prostituées, victimes de violences ou victimes de traite, fournit un bon exemple d’approche collaborative sans appui numérique.

Le projet s’est déployé de 2010 à 2012, et a atteint un taux de réinsertion durable de 35% (contre habituellement 5% dans des projets avec un but similaire).

Le projet utilise des « process utilisateur » et modules, qui permettent aux femmes de nommer leurs difficultés, et de choisir un process adapté pour les résoudre. Le projet a permis le développement d’une vingtaine de modules (analyse psychosociale, travail social, médiation familiale, reconstruction du lien mère-enfant, accès aux soins médicaux, etc.). La méthodologie et les modules ont alors été disséminée au sein des communautés de femmes et transférés à d’autres travailleurs sociaux d’ONG (dont PSE – Pour un Sourire d’Enfant).

La méthodologie repose sur 3 piliers : l’usage de travailleurs pairs (anciennes prostituées, volontaires pour aider les autres et formées aux bases du travail psychosocial), l’intervention de psychologues et de travailleurs sociaux, et l’utilisation de l’importance du lien mère-enfant (pour re-narcissiser les mères et les motiver à se réinsérer).

c10_9638-1A côté de l’approche par les pairs, il est essentiel de mentionner que le commun de connaissances utilisé dans cette approche collaborative a été construit par les utilisatrices elles-mêmes, puis diffusé au sein de ces mêmes communautés. De plus, le projet a été construit selon les principes de la recherche-action et évalué en collaboration avec des universitaires et chercheurs du monde entier (comme des économistes, des psychologues, anthropologues, sociologues, juristes, etc. impliqué en communauté et engagés bénévolement et personnellement, provenant de nombreux pays du monde).

Auteur : Olivier Lebel

Olivier Lebel's main interest is about collaborative approaches and humanitarian. OL is a specialist of non profit organisations, having spent 15 years serving them, for the French Red Cross (as deputy ED and ED), for the Catholic Church (as USG for the French Bishops Conference), and for Doctors of the World (as ED). He has also spent 15 years as manager in various private corporations, in building and security, water supply, or medical imaging. Olivier Lebel holds an MBA from INSEAD, and is engineer of Ecole Polytechnique and Ecole des Télécommunications.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s